Vendredi 16 décembre 2005

Friday, 30 December, 2005 at 9:27 Leave a comment

Ce matin, nous nous sommes donc levés à 5h… le levé en même temps que le soleil a aidé à se mettre d’aplomb.

Le coloc de Lou était là, il a donc fallu faire léger, et à 6h00 nous prenions la route. Papa derrière, j’ai essayé de garder Lou éveillée, car la route devait-être longue…

En partant si tôt le matin on aurait pu croire être les seuls touristes-fous à défier la journée qui s’annonçait. Mais non, ici il n’y a qu’une route qui fait le tour de l’île et les embouteillages sont monnaie courante. Les Réunionnais sont donc calmes et patients et ils prennent leurs dispositions. Et nous sommes en été ici, beaucoup d’usines ou de chantiers ouvrent donc à 6h pour mieux gérer la chaleur. Nous avons également rencontré une auto-école dès le début de notre trajet… oui, je n’ai pas halluciné à cause des premiers rayons de soleil sur l’asphalte !!

 

Bon, notre but du début de journée était le point de vue du Maïdo, « Terre Brûlée » en Malgache. Ce point de vue domine le cirque de Mafate. Avec le point culminant de l’île, le Piton des Neiges, à 3071 m. On a également vu le Grand Bénard ou la Roche écrite, des noms que connaissent les randonneurs du coin. Au fond du cirque on aperçoit quelques cases dont on se demande comment on y accède.

 

Pour accédé à cette superbe vue sans nuages, il faut donc arriver tôt. Et avant, il faut faire plus d’une vingtaine de kilomètres quand on a quitté la côte. Avec la bonne moitié en épingles à cheveux toutes courtes. Ce matin, nous n’avons pas calé, mais on s’est fait quelques peurs ainsi que quelques rencontres. D’abord de nombreux arbustes usité beaucoup le long des grandes voies de circulation comme des petites et qui a de magnifiques couleurs vives et profondes lors de sa pleine floraison. Après vérifications, je vous annonce que c’est un bougainvillier. Cela n’a l’air de rien, mais ce que les couleurs que l’on voit sont belles…

 

Ensuite, on a croisé Meuh, mon amie la vache. Très jolie dans son genre elle était simplement noire et blanche, ni trop maigre ni trop grosse, avec un joli pis, et sauvage !!

La troisième rencontre ou retrouvaille était la crête de coq, cet arbre tout fin et très long avec une petite touffe en haut. Je vous le montrerais en photo, je trouve cet arbre très drôle.

Sur un arrêt de pique-nique (ici le pique-nique dominicale est une institution et de nombreux kiosque avec foyer pour cuire le cari sont installé sur l’île, en générale avec de jolies vues), nous avions vue sur la côte. Malheureusement les nuages commençaient déjà à monter et notre vue était partielle. Nous avons décidé de continuer vers le sommet.

Arrivés là-haut, nous avons posé la voiture pour une mini-randonnée de… 200 m !! Je tiens à préciser car c’est la seconde fois après le volcan que ces accès ont été aménagés pour les personnes handicapées, je trouve ça tellement bien que je le souligne ici.

Après une mini-grimpette, le paysage s’est offert à nos mirettes grandes ouverts. Le soleil était bien là, presque aucun nuage dans le fond du cirque : le bonheur, nous avions réussi notre coup.

Après en avoir mis plein nos yeux, ainsi que nos oreilles de petites retraitées en voyages qui critiquaient leur 5 étoiles…, j’ai embringué Lou dans une petite descente à pieds pour se dégourdir les jambe. Papa devait nous rejoindre avec la voiture. Ceci n’était pas prévu et nous avions omis la crème solaire en sortant de voiture… Mal nous en a pris. Dans l’après-midi, moi particulièrement, car nous avons chopé de beaux coups de soleil. Moi qui râlait contre ces zoreilles (entendre métropolitain) qui grillaient littéralement leur capital solaire en bronzant et jouant l’écrevisse sur la plage… j’étais vexée et gâtée…

 

Lors de notre descente, les nuages continuèrent de monter. Et lors de notre pause « visite d’une distillerie de géranium », on se serait cru un matin de décembre… métropolitain !! Pas autant froid, mais brouillard à couper au couteau et pluie.

Papa s’est bien refait expliquer le principe de distillation, et Lou et moi avons examiné les différents produits de celles-ci vendu dans une petite boutique. J’ai donc pris de l’oriflore de géranium : l’eau qui sort de la distillation quand on récupère l’huile essentielle, car ce serait très efficace contre mes problèmes ORL, affaire à suivre…

 

Lors de la descente, Papa était aux commandes. Et Lou derrière s’est payé un petit roupillon, bon, elle l’avait mérité contre la montée !

Armée de mes guide j’ai proposé une halte chez Crystal (entendez Gérard) pour remplir nos ventres qui criaient famine à à peine midi.

Chez Gérard, le choix était simple, c’était Sauté de poisson aux légumes ou civet de canard, le tout avec du riz et des grains bien sûr. Le tout pour la modique somme de 6 euros. Ici tout le monde vient y chercher son repas de midi et est sûr de ressortir le ventre plein. Et encore c’est moins cher car à emporté. Ce type de plat est de manière très général appelé Cari, et on sert toujours le riz, avec dessus des grains (lentilles, pois du Gap,…) et enfin ce que l’on a cuisiné. Plat typiquement créole, il a trouvé ses dérivés dans la cuisine chinoise comme ce midi ou indienne, deux cultures très fortes ici.

 

Rassasiés, on a repris la route pour le Musée Villèle, une domaine ayant appartenu à une Grande Dame de l’époque colonialiste. Un personnage important car elle avait un grand nombre d’esclaves mais surtout car elle avait su faire tourner son domaine et réussir dans un monde d’hommes.

La Maison, de style indien est meublé d’objets appartenant à la famille ou à l’époque colonialiste et elle seule est commentée. Mais quel commentaire !! Sur le guide, la visite commentée était dite très bonne et je confirme. Le monsieur qui nous a guidé avait la gestuel d’un Jamel Debouze à l’accent créole. Il utilisait lui ses deux mains de manières saccadée, mais nous proposait un discourt plein d’anecdotes et de points d’histoire forts intéressants. Complètement documenté aux archives départementale, cette visite fut donc un plaisir.

Le jardin autour, la cuisine extérieur et l’hôpital aux esclaves, ainsi que l’église familiale donnent un bel aperçu de ce domaine.

 

La pluie et la grisaille était toujours d’actualité, même en moindre mesure. Notre vue sur la côte n’annonçait pas grand chose de mieux. Après avoir attendu Papa, son appareil et ses photos de fleurs, on a donc repris notre route pour la côte. En effet, tout gris et venteux, le temps ne nous permettait pas de profiter de la plage.

On a donc pris la route du retour, en sachant que nous rencontrerions des embouteillages. Ceux-ci furent animé de vendeurs au milieu des voitures qui proposaient pralines et boissons fraîche. Ici toutes les occasions sont bonnes et surtout celle-là !

 

Papa endormi par la chaleur moite et le ronron des voitures, j’essayais petitement de garde Lou réveillée sur son volant. Enfin nous sommes arrivés.

Nous avons filé à la bibliothèque, euh… la Médiathèque, s’il vous plait, dans un très beau bâtiment, et climatisée ! Youpi !

Nous souhaitions un livre sur la cuisine et les fleurs du coin, histoire de paraître moins bête.

En sortant, la chaleur nous est retombée dessus, direction la plage. Bien qu’à moitié ensoleillé, le temps était toujours venteux et notre baignade fut courte. De retour sur le sable, nous avons sortis nos bouquins jusqu’à la tombée de la nuit.

 

De retour à la case, ce fut tartinage de Biafine pour moi et préparation de rougaille saucisse dans l’air. Le coloc de Lou nous a fait un bon plat du pays que nous avons tous englouti.

Et sans trop tardé, après quelques papotage, mon Lou et moi sommes allées bouquiner au lit. Miam !

Advertisements

Entry filed under: Ile de la Réunion.

Jeudi 15 décembre 2005 Samedi 17 décembre 2005

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Calendar

December 2005
M T W T F S S
    Jan »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Most Recent Posts


%d bloggers like this: